Haut

 À une centaine de kilomètres de Santiago, la capitale du pays, partagée entre la côte pacifique et les 45 montagnes sur lesquelles elle s’étale, voici Valparaiso. Cette ville qui a connu son âge d’or au XIXe siècle, n’a rien perdue de son charme : histoire, architecture, street-art, gastronomie, nombreux sont les atouts que possède cette incroyable ville côtière face à l’immensité de l’océan.

Valparaiso

-> Se rendre à Valparaiso depuis la capitale est un jeu d’enfant. Il y a une quarantaine de bus qui partent dans la journée depuis le Terminal Rodoviario. 

Le trajet prend entre 1h20 et 1h45 (en fonction du trafic) et revient à environ 5€.

Cette cité aux milles couleurs était autre fois le port de passage obligé du commerce mondiale, ville de transite entre l’Europe et la côte ouest des Amériques. C’est à partir de 1914, date de l’ouverture du Canal de Panama qui a changé les routes maritimes mondiales, que cette cité prospère a rapidement sombré dans la paupérisation. Mais même si la Perle du Pacifique a perdu un peu de son éclat d’antan son incroyable fougue et son rythme de vie sont toujours là pour en faire une ville d’exception.

Avec son centre classé au patrimoine culturel de l’Humanité par l’UNESCO, ses cerro Conception et Alegre sont devenues les nouveaux quartiers branchés et alternatifs symbole d’une ville  bohème faite d’art, de vies et de passions.

 

Valparaiso est une ville où vos sens sont constamment stimulés. Ses couleurs s’étalant sur le flan des montagnes, l’architecture unique de ses habitations et ses nombreux graffs qui en font la capitale du street-art, sont là pour sans arrêt capter votre regard.

Le meilleur moyen de s’y déplacer et de découvrir ses secrets est probablement en empruntant ses célèbres ascensores, petites cabines funiculaires, qui traversent la ville de bas en haut et dont la plupart sont aujourd’hui centenaires. Véritables institutions dans la ville, ces ascensores vous épargneront de nombreuses heures de marches ainsi que la fatigue dûe au dédale des nombreuses escaliers escarpés qui sillonnent les montagnes de la ville.

Si jamais vous avez peur de vous perdre à travers l’immensité de ses ruelles, ou tout simplement si vous ne voulez surtout pas passer à coté des pépites dont regorge la ville, n’hésitez pas à  faire appel a un « Walking-Tour ».

Notre conseil le Free Walking Tour que propose l’agence EcoMaipu. Composé d’une équipe de jeunes porteños (habitant de Valparaíso), cette agence vous fera parcourir pendant 2h30 le Valparaiso secret. Une visite des lieux uniques, loin du tourisme de masse, en apprenant à connaître la ville, ses habitants et la vie locale. Au programme la découverte du plus ancien quartier de Valparaiso, l’architecture et les histoires qui ont façonné la ville, mais également une déambulation dans les rues à la découverte des célèbres graffitis, symboles de la ville.

Comment trouver le guide ? Rien de plus simple, rendez-vous à la Plaza Sotomayor, en face de la caserne des pompiers qui se trouve à coté de l’Hôtel de Ville et ici vous attendra votre guide en t-shirt vert « Ecomapu ».

Et les horaires ? Ces visites ont lieux du lundi au vendredi, et l’heure du rendez-vous est à 12h. Et pour les tarifs ? Alors même si il s’agit d’un Free Walking Tour, il est d’usage, et même normal de donner quelque chose à son guide. Car même si ils sont bénévoles la plupart d’entre eux sont des étudiants en tourisme qui connaissent les moindres recoins de la ville, et veulent partager aux touristes les meilleurs lieux et histoires de Valparaiso, et votre générosité les aideront pour financer leurs études. Certaines personnes donnent 10 € par tête, certaines donnent 50 $ US, c’est à vous de décider. Et pour le petit plus, les visites sont disponibles en français.

Des sensations pas seulement pour vos yeux mais aussi dans vos verres. Valparaiso étant la première ville du pays à avoir brassée sa propre bière il n’est donc pas étonnant de voir d’ici et là de nombreuses brasseries artisanales. Pour goûter une de ces fameuses bières rendez-vous aux pieds de l’ascensor Reina Victoria inauguré en 1903. Dans ce quartier du Cerro Alegre les bars sont légion, et la bonne humeur la norme. N’hésitez pas à vous y promener en début de soirée quand le quartier commence a s’animer afin de vous désaltérer après une longue journée de déambulation dans les ruelles zigzagantes de la ville.

Valparaiso

Valpo, comme l’appellent les locaux, reste une ville mystérieuse qui vaut le détour et qu’on s’y attarde longuement. Son labyrinthe de ruelles colorées, ses incroyables fresques artistiques, son ambiance unique en font une des villes les plus vivantes, festives et joyeuses d’Amérique Latine.