Haut
gets

« Racontes-mois ton voyage ». Ça, c’est moi m’adressant à mon voyageur par procuration. Dans ce cas précis, il s’agit d’une virée pas comme les autres. Une expédition à plus de 18 000 km pour le rédacteur. Mais ni avion, ni bateau, juste bien calé dans son canapé à suivre les aventures d’un explorateur en vadrouille aux Gets.

Connaissez-vous les Gets?

France, la nuit n’a pas encore enveloppé la région. Nous voici au cœur des Alpes du Nord où se dresse le village des Gets. Une station de ski impatiente de faire de ce périple une parenthèse hors du temps. Une notification pratique retentit sur son mobile : « Hors-pistes »! Le visage s’illumine. « C’est prévu samedi » se dit-il.

Les Gets un refuge d’exception

Ce matin-là, la région Auvergne-Rhône-Alpes faisait la une de la presse nationale et internationale : un nuage de sable du désert est passé sur la station. Le tapis blanc était devenu jaune ocre du sable du Sahara. « Un phénomène naturel au réveil : check! » Et la liste ne s’arrête pas là. Le monde bouge autour. On entre en mode exploration.

Dehors c’est la vie, pas grouillante, mais naissante. Il y a ces visages, ces vestes, ces bonnets, ces bruits de pas sur la neige, ces verres que l’on pose sur les tables en attendant au bar que sa pizza soit prête. Oui une paisible ambiance règne. Ni insouciance, ni laisser-aller, juste la vie.

gets

Station de ski

marmotte

Station les Gets

Comment est-elle, la vie, ici ? C’est d’abord un paysage. Une vallée creusée au cœur d’une région où la convivialité et la simplicité se conjuguent au présent. Parmi les figures connus, celles d’artisans  locaux comme Le refuge de Marie-Louise situé au sein du domaine des « Portes du soleil ». « Il fait de très bons saucissons » confirme le reporter voyageur. 18 ans de savoir-faire doivent sans doute y contribuer.

Les Gets un grenier d’autrefois

Dans la rue principale il y a aussi Le Grenier d’autrefois, « qui a un miel et des fromages exceptionnels ». Les préparateurs mettent un point d’honneur à proposer leur gamme de produits régionaux aux palais des curieux. Dans leurs paniers compositions quotidien du fromages d’alpages en provenance des fermiers alentour, une abondante cave où tomme, reblochon, beaufort, gruyère ou encore conté se disputent les faveurs de la clientèle. Des amateurs de bonne cuisine friands également de saucissons de Haute Savoie, confiture ainsi que de tartiflette, gratin dauphinois, lasagnes et bien d’autres plats traditionnels.

Boutique Gets Grenier
Boutique Gets
Boutique Gets
Boutique Gets

« Les Gets ne se résument pas uniquement à un espace de loisirs et de gastronomie locale »

L’art aux Gets

« Les Gets ne se résument pas uniquement à un espace de loisirs et de gastronomie locale » me lance notre baroudeur. La preuve avec Laurence Remy, la directrice de la première galerie d’art des Gets : Art’n Chery. Une salle au trésor qui offre aux artistes dénichés tout au long de l’année, un espace d’expression ouvert il y a deux ans déjà. Avec un thème bimestriel pour conserver une certaine dynamique, Laurence invite le visiteur résident, italien et suisse à parcourir ce concept store où « l’on passe aisément des tableaux et photos à un lieu d’exposition de voiture et bateau. »

Galerie

Laurence Remy, Directrice de la galerie

Photo Groupe Thibon - artiste Leloluce

Photo Groupe Thibon - artiste Leloluce

Tout ici est inspiré du concept « sixty chic » avec des références iconiques comme James Bond, Brigitte Bardot. On peut y voir le bateau Riva qui servi pour le tournage de Fantômas. La Ferrari 308 utilisée pour la série Magnum à Hawaii. La ville de St Tropez occupe une place de choix avec des clins d’œil artistiques. « Un côté pop’art assumé. »

 

Jeanne Peckett-Pouira

 

Plus d’informations sur Les Gets à l’Office du Tourisme et sur https://www.lesgets.com/